Les Pyrénées
Bienvenue
Le sac
Bibliographie
Cartographie
La faune
Transport
L'hébergement
Le ravitaillement
Les étapes et les photos

Col du Somport - Pombie
Pombie - Arrémoulit
Arrémoulit - Respomuso
Respomuso - Bramatuelo alto
Bramatuelo - Bajaruelo
Bajaruelo - Sarradets
Sarradets - Goriz
Goriz - Bielsa - Urdizeto
Urdizeto - Biados - Es Millas
Es Millas - Posets - Alforches
Alforches - Benasque
Benasque - Senarta
Senarta - Anglos

La chute de l'histoire...


Accueil
Les courses en montagne
Cameroun
Le GR 20
Trek au Maroc
Chamonix-Zermatt
Chili
Pyrénées
Origami
GPS
Liens
Plan du site
Nous écrire
Donnez-nous votre avis
sur ce site
Le livre d'Or


Carnet de haute route et de sentiers pyrénéens

Topos et autres infos


Météo du 4.08.2002 :
nuages et soleil
Départ : Camping de Bujaruelo (1420 m)
Arrivée : Refuge des Sarradets (2587m)
Dénivelé : +1210/-25 m
Distance : 8 km
Durée : 4h40

 

L'ambiance du jour :
Les orages de la veille sont partis comme ils sont venus, aujourd'hui c'est grand beau, et ça se couvre dans la journée.
L'étape :
Cette étape est vraiment en 2 parties :
- la montée au calme dans un cadre préservé jusqu'au col de Bujaruelo
- puis depuis le port de Bouchardo, la ruée vers la Brèche de Rolland -malgré le cadre magnifique-

La montée est d'abord ombragée avec un sentier bordé de végétation dense, puis cela s'éclaircit progressivement avec l'arrivée sur les alpages puis le début des rochers. On traverse ainsi sur cette étape plusieurs étages de végétation sur un sentier très bien marqué et agréable à la semelle.
Au col de Bujaruelo, dit aussi port de Boucharo, c'est le choc, le dernier parking est à moins de 800m de piste à plat, on voit briller le soleil sur les pare brises, et on entend distinctement le chant des beaufs en ballade !... Bienvenue en France, au dessus de Gavarnie, sur l'autoroute de la Brèche de Rolland !
Le sentier ne peut plus se rater, il suffit de suivre les fourmis que l'on voit serpenter au loin pour arriver à la fourmilière.
Nota important : le glacier indiqué sur les cartes avant le refuge des Sarradets a nettement reculé, le sentier passe à 100m de lui. Il y a donc un passage assez raide de rochers, avec un câble, mais qui passe au beau milieu du torrent d'eau de fonte ; c'est le seul passage "hors sentier". Il y a des chaînes, et il faut mettre les mains et tirer un peu dessus pour monter.
Si l'on fait abstraction de toute cette "populasse" grouillante venue fouler la brèche de Rolland pour moins de 500m d'ascension sur chemin, le décor reste grandiose et le lieu mythique.

Le bivouac :
Les deux cabanes qui sont indiquées sur la carte dans la montée au col Bujaruelo ne sont pas sur le chemin ! Elles sont de l'autre côté du vallon et pour les rejoindre il est nécessaire de prendre la bifurcation à gauche vers un lac, avant de passer au pied du pylone de la ligne électrique.

Au pied du refuge des Sarradets, il y a de nombreuses places de bivouac aménagées. Le sol est en cailloux, toute sardine est donc inutile, il est important d'avoir prévu des cordelettes pour fixer la tente à des grosses pierres.
Attention : normalement on n'a le droit de monter la tente entre 19h et 9h, règles du Parc. En pratique il y a des tolérances. Nous avons monté la tente vers 16h pour y faire une sieste.
L'eau au refuge provient de l'eau de fonte, si vous craignez, prenez des micropurs (sinon ils en vendent au refuge)
Remarque en particulier sur le refuge des Sarradets :
Ce refuge est assez petit avec une salle hors sac et une salle de repas avec un joli cadre. Cependant, les prestations sont minimales, en dehors des repas que nous n'avons pas testés : pas de tarte, pas de vente de produits locaux, des plaquette de chocolat mais pas de pain, sinon des barres chocolatées et des boissons en canette, et un thé hors de prix ! Vraiment il y a mieux à faire pour tirer profit d'un tel refuge -assez facile à ravitailler- et mieux valoriser le patrimoine du CAF afin de faire baisser le prix du thé par exemple.

Remarque :
Sur cette étape, beaucoup de chardons bleus.
Pour ceux qui veulent passer la brèche, il y a ensuite peu d'endroits où poser une tente (voir étape suivante). Par contre il y a un petit coin abrité à 100 ou 200m à gauche en suivant la paroi, sinon sur le pas de la grotte Casteret, ensuite le plus proche est le pied du col Millaris.
Nous avons préféré rester au refuge car le temps était très menaçant, et la veille il y avait eu de très violents orages surprises.

<== Revenir à la page précédente Revenir en haut de la page Suivez le guide ==>

Les Pyrénées Bienvenue | Le sac | Biblio | Carto | La faune | Transport | L'hébergement | Ravitaillement | Les étapes

Accueil | Courses | Cameroun | GR20 | Maroc | Cham'Zermatt | Chili | Pyrénées | Origami | GPS | Liens | Plan du site | Nous écrire | Livre d'Or