Le GR 20
Bienvenue
La préparation
Le sac
Bibliographie
Cartographie
La faune
La flore
Détails sur le topo
L'hébergement
Le ravitaillement
Les étapes et les photos

Paris - Calenzana
Calenzana - Ortu
Ortu - Carruzu
Carruzu - Tighettu
Tighjettu - Verghio
Verghio - Manganu
Manganu - Pietra Piana - Onda
Onda - Vizzavona
Vizzavona - Bocca di verdi
Bocca di verdi - Usciolu
Usciolu - Asinau
Asinau - Paliri - Conca

L'après GR


Compléments sur le GR20,
vos témoignages :
Nathalie et Michel

Accueil
Les courses en montagne
Cameroun
Le GR 20
Trek au Maroc
Chamonix-Zermatt
Chili
Pyrénées
Origami
GPS
Liens
Plan du site
Nous écrire
Donnez-nous votre avis
sur ce site
Le livre d'Or


Détails sur le topo

le rythme du GR

Les temps de montée sont basés sur du 300m/heure en dénivelé, ça laisse de la marge pour les pauses.
Les temps de descente sont sur une base de 400m/heure, ce qui peut-être un peu juste si on a des problèmes de genoux (comme nous).
Sur les terrains à peu près plats, on n'a pas très bien évalué la vitesse de base, mais les temps de parcours sont calculés pour des randonneur fonceurs. Ce n'est pas là qu'il faut espérer gagner beaucoup de temps.

Pour marcher agréablement il faut partir tôt le matin : non seulement on profite de l'air doux, mais aussi du calme de la solitude...
Nous sommes partis tous les jours autour de 6h avec un levé vers 5h20.

Rapidement va se poser à vous la question du choix des étapes à doubler (eh oui pour tout le monde, 2 semaines de congés, c'est 13 ou 14 jours maxi sur l'île même si ni les avions, ni les bateaux ne sont à l'heure...).
Il faut se dire que quand on double une étape il faut cumuler le temps de marche de chaque étape + 1 heure de pause entre les deux étapes.
Attention, les étapes du nord sont "courtes" mais les dénivelés sont importants et ce sont surtout les descentes qui marquent l'organisme, d'autant plus que les sacs sont lourds.
Pour les étapes du sud, il y a peu de dénivelé mais les étapes sont déjà longues. C'est assez trompeur. La fatigue n'est pas la même mais elle est là. Les variantes sont parfois une sorte de raccourci pratique pour doubler les étapes.
Enfin, il est plus facile de finir une étape sur une descente que sur une montée surtout si l'étape a été longue.

Ne ratez pas l'ascension du Monte d'Ortu, de la Paglia Orba et du Capu Tafunatu, par contre, préférez la descente sur Vizzavona par la forêt plutôt que par le mote d'Oro.

logo du PNRC

Analyse personnelle

Avec le recul, on réalise que ce qui fait la difficulté de ce GR ce n'est pas tant les divers passages délicats (névés, passages rocheux, cirque de la solitude) que l'endurance physique et mentale qu'il faut pour accumuler l'ensemble des étapes. Aussi, il faut penser dès le début -et en particulier au début- à ne pas aller trop vite pour préserver son potentiel physique et à bien récupérer (repas suffisants, alimentation de course, boisson, et sommeil, éventuellement petits massages, sieste, douche fraîche réparatrice).
C'est pour cela que l'on ne reviendra pas du tout avec la même impression si on s'arrête à Vizzavona après la partie "alpine" ou si on poursuit jusqu'au bout soit une semaine de plus. La première partie est "très sport" - courte mais intense - , la seconde est plus endurante, c'est elle qui attaque les résèrves physiques et mentales, et qui donne toute sa dimension à cette randonnée.
Il est bon de prévoir une journée après le GR pour récupérer pleinement en profitant des plages et des eaux claires, que ce soit autour de Porto Vecchio ou ailleurs. Nous avons constaté tout le bien que cela nous a fait.

Adages et autres citations :

On marche bien plus vite quand on a un sac léger,
autrement dit, un sac lourd est un handicap.
Moins il y a de ravitaillement, plus le sac est lourd,
plus on mange, moins on porte,
mais plus on pense manger, plus on en emporte.
Il fait bien plus frais entre 6h et 10h.
Les coups de soleil pleuvent entre 12h et 15h.
Les orages de fin de journée peuvent démarrer vers midi.
Là où il y a une volonté, il y a un chemin - E.Whymper.
Là où il y a un chemin, ça ne passe pas forcément, le maquis n'est pas la montagne de Whymper...- Claude.

logo du PNRC

Revenir en haut de la page Suivez le guide ==>

Le GR 20  Bienvenue | Préparation | Le sac | Bibliographie et cartographie | La faune et la flore | Les topos | Les refuges et le ravitaillement | Les étapes et les photos

Accueil | Courses | Cameroun | GR20 | Maroc | Cham'Zermatt | Chili | Pyrénées | Origami | GPS | Liens | Plan du site | Nous écrire | Livre d'Or