Le Chili
Bienvenue
La préparation
Le budget
Les infos, guides, cartes et topos
Autorisations
Le sac et l'équipement
La pharmacie et la santé
La nourriture et le ravitaillement
Le réchaud et le fuel
Les transports et TurBus

Les étapes

Le Cerro Plomo (5459 m)
Le Volcan San Jose (5856 m)
Le Cerro Marmolejo (6100 m)
Le Licancabur (5916 m)
L'Ojos del Salado(6885 m)

Santiago
Valparaiso
San Pedro de Atacama


Accueil
Les courses en montagne
Cameroun
Le GR 20
Trek au Maroc
Chamonix-Zermatt
Chili
Pyrénées
Origami
GPS
Liens
Plan du site
Nous écrire
Donnez-nous votre avis
sur ce site
Le livre d'Or


 

Volcan Licancabur - 5916 m


Cerro Licancabur - Cliquer pour l'itinéraire
Sommet
Altitude
Latitude
Longitude
Licancabur
5916 m 
S 22° 49' 59,192''
O 67° 52' 57,209''
Remarques

Niv. Tech. Facile

Durée : 3/4 jours standards, 2j minimum

Dénivelé : 1700 m depuis Lag.Blanca (C0)


Cliquez ici pour l'itinéraire sur la photo

Accès (carte extraite du guide Turistel) :

Depuis san Pedro de Atacama :
Rechercher une agence faisant des excursions sur la Bolivie et passant par la Laguna Verde.
La plus connue est Colque Tours (c'est celle que nous avons pris, mais il y en a d'autres pour la Bolivie)
2 possibilités alors : soit se faire déposer au refuge de la Laguna Blanca, soit prendre une excursion pour les Laguna Verde y Blanca et se faire déposer entre les 2 (c'est ce que nous avons fait pour le même prix)
Bien sûr, il peut y avoir des formules à la carte avec tarif ad' hoc aussi.

Depuis le refuge de la Laguna Blanca, à pied, il suffit de suivre la piste qui part à gauche de la laguna Blanca et de se laisser guider par la vue du Licancabur et la piste évidente. (cliquer pour survoler l'itinéraire d'approche)

Coût : 8000 pcl (prix 2001 excursion Laguna verde de Colque Tours) + 5US$ (droit d'entrée dans le Parc des flamands (anarque officielle des boliviens !))
Attention, au retour vous risquez aussi de payer 3US$ pour frais d'immigration (sauf si vous ne vous arrêter pas) !
(sur la carte les losanges rouges indiquent les postes frontière)

Camps possibles
Altitude
Latitude
Longitude
C0 Refuge au bord de la Laguna Blanca
4300 m
S 22° 49' 18,985''
O 67° 47' 01,098''
C1 Les ruines incas
4700 m
S 22° 49' 55,736''
O 67° 51' 22,697''
Remarques particulières

Attention aux mines sur le versant chilien, ascension impossible ! La voie est côté bolivien.
Les principales difficultés sont l'altitude (attention à l'aclimatation) et le manque d'eau, le dernier point d'eau potable est au refuge au bord de la laguna Blanca.
C0 est une asienda avec des dortoirs et des lits à louer, des boliviens y vivent toute l'année du tourisme de passage.
C1 sont des ruines incas, il ne reste que les murs avec des places aménagées.

 

Matériel nécessaire :

Nécessaire pour campement à 4700 m
Crampons s'il subsiste de la neige au sommet
Bâtons de marche pour la descente dans le pierrier (le Licancabur est un immense pierrier)
Couvrez-vous bien, il fait très froid au sommet, même sans vent

 

Etapes

Jour 1 : San Pedro de Atacama (2500 m) - Ruines Incas (4700 m)

durée de l'étape : 4h depuis le refuge Laguna blanca, 2h seulement depuis la bifurcation entre les pistes de la laguna blanca, verde et celle du licancabur
dénivelé : +500 m à pied (et 2000 m en bus depuis San Pedro !)

Départ 8h devant l'agence Colque pour l'excursion de la Laguna verde
10h arrivée à C0, refuge Laguna blanca (il n'y a que 10 à 15 km, mais c'est long car on ne part jamais à l'heure, car le temps de passage de la douane à San Pedro est variable, et encore plus en Bolivie, et parce que la route nous fait quand même passer de 2500 à 4500m par une longue rampe...)
Le long de la route, on peut appercevoir des lamas domestiques, des vigognes et des cristaux de soufre.
Au refuge de la laguna Blanca, pause de 20mn, prise d'eau potable (meilleure ici qu'au camping de San Pedro), petit déjeuner compris dans l'excursion (thé, pain, beurre, confitures), le refuge est en dur avec des dortoirs, une épicerie et un restaurant, sommaires.
Sur la laguna blanca, on peut apercevoir jusqu'à 3 sortes de flamants roses : chilien, andin ou bolivien, et St James (plus rare)
11h30/12h on est sur le promontoire au dessus de la Laguna verde, face au Licancabur
12h/12h30 séparation des routes, le minibus nous dépose entre les 2 lagunes pour poursuivre à pied vers le Licancabur en suivant la piste 4x4, on ne peut pas se perdre.
15h arrivée à C1, les ruines incas (4700m)

Au bout de la Laguna Blanca, on peut découvrir une source d'eau chaude et claire (non saline). elle a été aménagée en banos.
Partout ailleurs, dans la moindre flaque asséchée, on trouve des formation de cristaux de sel et de borax, comme des paillettes de glace
Le refuge de la laguna Blanca, rendez-vous des 4x4 partant en excursion en Bolivie Le Camp des ruines incas, un désert de pierres aménagé.

 

Jour 2 : Ruines Incas - Sommet 5916 m- Laguna Blanca

durée de l'étape : 9h35 (= 4h45 de C1 au sommet, 2h de descente sur C1, 25' pour plier le camp, 2h15 pour descendre de C1 à C0 laguna blanca)
dénivelé : +1200 m / -1700 m

Réveil 2h du matin, départ 2h45 (il y a la lune c'est une chance)
Dans la nuit nous appercevons des yeux de rongeurs (?) sans pouvoir identifier les bestioles
Il n'y a presque pas de vent, mais le froid est très pénétrant, l'arrivée des premières lueurs du jours sera un vrai reconfort.
Sommet vers 7h30 (il y a de la glace vive par endroits tellement le froid est grand)
Retour au Camp 1 vers 9h45. La descente n'est pas si desagréable dans le sol instable.
Démontage du camp.
Marche forcée pour rejoindre le C0 de la laguna blanca avant 12h pour reprendre le bus de Colque, c'est très très long, c'est beau, mais c'est long. C'est aussi très aride, mais malgré le soleil de plomb, le vent permet de rester à l'aise. 2h de route sans croiser un véhicule !
On arrive à 12h15 exténués, mais le bus est parti sans nous (salop ! il le savait, mais au lieu de regarder sur la seule route si nous arrivions, ou de s'avancer légèrement dans notre direction avant de reprendre la route, il a juste attendu à peu près l'heure et a filé !!! Colque n'est pas forcément la meilleure agence !).
Heureusement, 2 touristes brésiliens en 206 passent par là et acceptent de nous prendre avec nos sacs, ils redescendent aussi sur San Pedro. Ouf ! Quelle chance ! Sinon la seule chose à attendre, c'est le bus du lendemain...

Le sommet parait bien loin quand on le regarde depuis le bas de la coulée d'éboulis gris.
Au creux de son sommet, une petite lagune bordée de pénitents

Remarques particulières sur l'ascension :
La voie est bien visible, c'est la traînée grise d'éboulis.
Entre C1 et le pied de la voie, partir tout droit en regardant vers la gauche pour apercevoir des Cairns, ils balisent alors un bon sentier jusqu'au pied des éboulis. C'est mieux que de partir trop à droite en se laissant mener par le relief.
Le milieu de la voie est particulièrement pénible (sol très instable, sablonneux) il faut alors tirer plus à droite, pour rejoindre la crète plus stable (pierriers, mais traces inexistantes parfois)
Vers le haut (pas si abrupt qu'on ne l'imagine d'en bas), on doit retrouver des cairns et un sentier qui nous fait passer la barre rocheuse. Quand on arrive dans le cône final, monter toujours plutôt sur la droite, on rejoint alors une sente et le sommet est juste là, à gauche.

Pensez à l'eau ; le refuge de la laguna blanca est le dernier point.

<== Revenir à la page précédente Revenir en haut de la page Suivez le guide ==>

Le Chili Bienvenue | La préparation | Le budget | Les topos | Le sac | La santé | Le ravitaillement | Le réchaud | Le transport | Les étapes

Accueil | Courses | Cameroun | GR20 | Maroc | Cham'Zermatt | Chili | Pyrénées | Origami | GPS | Liens | Plan du site | Nous écrire | Livre d'Or