Le Chili
Bienvenue
La préparation
Le budget
Les infos, guides, cartes et topos
Autorisations
Le sac et l'équipement
La pharmacie et la santé
La nourriture et le ravitaillement
Le réchaud et le fuel
Les transports et TurBus

Les étapes

Le Cerro Plomo (5459 m)
Le Volcan San Jose (5856 m)
Le Cerro Marmolejo (6100 m)
Le Licancabur (5916 m)
L'Ojos del Salado(6885 m)

Santiago
Valparaiso
San Pedro de Atacama


Accueil
Les courses en montagne
Cameroun
Le GR 20
Trek au Maroc
Chamonix-Zermatt
Chili
Pyrénées
Origami
GPS
Liens
Plan du site
Nous écrire
Donnez-nous votre avis
sur ce site
Le livre d'Or


 

Infos, Guides, Cartes &Topos


Infos

Les informations concernant les sommets chiliens sont peu nombreuses.
Le consulat du Chili à Paris ne fournit que très peu d'informations, la documentation remise est maigre, très générale et inutile pour préparer le voyage.
Par contre le CAF IdF a un bon centre de documentation et la documentaliste est de Punta Arenas.
Rien au centre de documentation de ENSTA de Chamonix (hormis l'Aconcagua, encore et toujours...).
En revanche on ne peut pas attendre beaucoup de la Fédération d'Andinisme au Chili (1 courrier sans réponse, et la documentaliste est incompétente, pour l'avoir vue, elle ne connaît pas sa bibliothèque, et il n'y a que de maigres infos principalement sur la région métropolitaine)

Info Chili donne de bonnes infos générales par téléphone si on ne peut pas se déplacer ou par mail :
infochile@club-internet.fr

Le plus simple et le plus complet reste le net avec un bon moteur de recherche (ex: copernic en cherchant "andinismo", ou le nom du sommet par exemple) car beaucoup de clubs d'alpinisme on créé des sites avec des topos sur des sommets plus ou moins connus et des comptes rendu d'expéditions. C'est là que nous avons trouvé l'essentiel des informations sur les sommets.
A noter www.triscupide.com en particulier avec des articles spéciaux sur le matériel, les conditions de secours…

Une adresse utile à ne pas négliger, le site du Ministère des Affaires Etrangères : http://www.diplomatie.gouv.fr/voyageurs/etrangers/avis/conseils/default2.asp

Guides

Le Routard est une source d'info, on n'y trouve pas grand chose sur les montagnes mais bon...
Le Bradt nous avait été recommandé mais nous n'y avons pas trouvé d'intérêt.
Celui qui nous a plu est édité au chili, c'est le Turistel ; l'équivalent du Michelin mais en plus coloré, avec de jolis plans et des cartes. Par contre on ne l'a trouvé qu'à l'Astrolab, et ils ne vendent que le lot complet de 3 tomes qui couvrent tout le chili pour 400F (prohibitif, et tout aussi cher que de l'acheter sur internet directement chez Turistel à cause des frais de port ; Nous nous sommes dit que nous le prendrions sur place, effectivement, il revient entre 5300 et 6600 pcl par tome, et on le trouve dans le centre de Santiago en librairie ou dans les kiosques à journaux dans la rue).

Par ailleurs, à la limite entre le guide et le livre de route, "Le Chili", éditions JP Gisserot (30F). C'est un petit livre, très digeste que nous avons découvert au retour mais que nous aurions préféré lire avant, écrit par un chilien vivant entre la France et le Chili, il permet de comprendre l'histoire et la géographie pour mieux découvrir la réalité sur place.

Quelques sites avec des informations générales :

http://www.apefe.org/Missions/Chili/vademecum.html

http://www.abm.fr/info.html : Aventuriers du Bout du Monde

http://www.leader-city.com/chili/chili1.htm pour l'histoire du Chili

Cartes

Pour des cartes générales :
Consultez le site de Turistel (Rubrique Rutas), carte des routes avec les villages et les sommets :
http://www.turistel.cl

Pour connaître la position de sommets autour de Santiago (carte interactive) :
http://www2.demis.nl/mapserver/Mapper.asp (fonctionne parfois mal et il faut être patient)

Carte type satellite, superbe et interactive :
http://www.calle.com/info.cgi?lat=-33.4500&long=-70.6667&name=Santiago&cty=Chile&alt=1712&wx=1
ou http://www.calle.com/world/chile/index.html

Pour les cartes de randonnée :
Peu de cartes disponibles (rien dans les points majeurs habituels La Proue à Lyon, l'Astrolab et Itinéraire à Paris) à part sur l'Aconcagua et la Cordillère Blanche.
Nous n'avons trouvé des éléments qu'au CAF IdF (cartes au 250 000ème entre le Maïpo et l'Aconcagua qui permettent de repérer les villages, les distances, les voies d'accès) mais qui restent trop imprécises quant à la position des glaciers et des crevasses (la carte date de 1917 !) et surtout quant aux falaises qu'on ne distingue pas avec une équidistance de 300 m, par ailleurs certaines altitudes mentionnées sont assez fantaisistes.(c'est mieux que rien, et nous ne sommes parti avec rien d'autre)

Sur place il y a une collection de cartes de randonnées distribuées par certains magasins de sport (couverture rouge, mais nous n'avons pas retenu le nom), les échelles sont variables suivant les cartes (la plus précise doit être au 1/100 000ème), elles ne sont pas plus précises et ne nous ont pas accrochées.
Les cartes les plus précises sont (normalement) disponibles à l'IGM (Instituto Geografico Militar), nous ne sommes pas allez voir sur place, ils en vendent aussi sur internet mais les frais de port sont prohibitifs. www.igm.cl

En règle générale, les andinistes partent donc sur les sommets sans carte...
Nous sommes partis avec les cartes trouvées au CAF, et celle du Plomo, trouvée sur internet et que nous avons retouché après coup (carte Cerro El Plomo). Sur place la seule que nous avons trouvé, est celle de l'Ojos del Salado, dont le SENATUR de Copiapo donne des photocopies. La carte est superbe, ultra précise, elle sert plus pour l'approche en véhicule que pour l'ascension)

Topo

La principale source de topos sur les sommets chiliens est sur internet, alors à vos clics et vos claviers, sur les quelques adresses sélectionnées, ou ailleurs sur la toile (recherche par "andinismo" ou le nom des sommets par exemple) :

http://www.tricuspide.com : le portail des "cumbres de Chile", pour les topos, mais aussi pour les infos générales sur le froid, le secours en montagnes, les magasins montagne,.... Si vous y passez, laissez un mot de notre part (Claude et Pierre-Yves) à Guillermo, le webmaster.

http://www.multimania.com/huayna/santiago.html, juste les photos d'une aventure à travers le Chili

http://goich.www1.50megs.com/ojos.html, topo sur l'Ojos del Salado, à suivre

http://www.peakware.com/encyclopedia/peaks.htm, un forum sur chaque sommet avec des retours d'expériences

http://www.montanauch.cl/expediciones/fichas.htm, des fiches sur plusieurs sommets par la Rama de Montana de la Universidad de Chile

http://www.wechupun.cl/, le site d'un club à 2 pas de la fédération d'andinisme

http://nroirand.free.fr/Voyages-Menu-S.htm, un site multi voyages avec de bons conseils de préparation et de belles photos

http://www.geocities.com/Colosseum/Stadium/8626/cumbres.html, un des guides des sommets les plus complets

http://goich.www1.50megs.com/chilito.html, plusieurs photos de certains sommets du chili

Hight Andes ou sa traduction française, est un livre sur l'ensemble des Andes qui donne des indications générales sur l'accès, le nombre de jours par sommet et des cartes simplifiées qui permettent au moins de se repérer. C'est le seul livre que nous avons retenu, il est souvent trop imprécis, mais il donne un bon panel des possibilités d'ascensions.

Un petit livre de Pierre Maes (auteur de nombreux topo de randonnée sur la Vanoise, le Queyras notamment) édité au chili et que nous avons trouvé au centre de documentation de ENSA à Chamonix. On y trouve plutôt des ballades en altitude autour de Santiago principalement.

Autorisations

Si vous visez la haute altitude, vous regarderez certainement vers les sommets proches de la frontière, et dans ce cas vous aurez besoin d'autorisations, gratuites, mais indispensables pour être en paix avec les carabineros.
- La première à obtenir est le DIFROL. Il s'obtient facilement par fax (00 56 2 6971909, 2 jours de délai, retour par fax) ou par internet (2 semaines de délai, retour par courrier recommandé). Munissez vous du numéro de passeport de chaque participant, des dates prévues, et des noms des sommets convoités. Présentez le DIFROL aux carabineros à chaque fois, ils sont sympatiques et ce sont eux qui assureront le secours en montagne si besoin.

http://www.difrol.cl

- Par ailleurs, suivant les vallées, il peut y avoir des autorisations spéciales à demander. En général, cela concerne les vallées où il y a une station électrique ou un autre industriel qui a participé au financement des voies d'accès routier. Il faut pour cela fournir les mêmes informations que pour le DIFROL.
Ces autorisations ne sont pas forcément réclamées par les carabineros. C'est mieux de les avoir mais on n'a pas eu de problème. Elles sont à demander directement à l'industriel concerné.

<== Revenir à la page précédente Revenir en haut de la page Suivez le guide ==>

Le Chili Bienvenue | La préparation | Le budget | Les topos | Le sac | La santé | Le ravitaillement | Le réchaud | Le transport | Les étapes

Accueil | Courses | Cameroun | GR20 | Maroc | Cham'Zermatt | Chili | Pyrénées | Origami | GPS | Liens | Plan du site | Nous écrire | Livre d'Or