Chamonix
-Zermatt


Bienvenue
La préparation du sac
Les cartes et topo
Le budget
La période
Le retour

Carnet de route
J1 : Lyon-Trient
J2 : Trient-Valsorey
J3 : Valsorey-Chanrion
J4 : Chanrion-Vignettes
J5 : Vignettes-Zermatt

L'album photos


Accueil
Les courses en montagne
Cameroun
Le GR 20
Trek au Maroc
Chamonix-Zermatt
Chili
Pyrénées
Origami
GPS
Liens
Plan du site
Nous écrire
Donnez-nous votre avis
sur ce site
Le livre d'Or


Les étapes jour par jour de notre raid à ski sur la haute route mythique


Jour 1 : Lyon- téléphérique des Grands Montets - cabane de Trient

Arrivée de Lyon en voiture jusqu'au parking du téléphérique des Grands Montets. Le temps de se changer (ou de se charger) et on prend une des premières bennes (à 9h on est en haut). Il y a de la brûme sur le glacier, on y va à tâtons jusqu'au point d'attaque pour la montée au col du Chardonnet (aux couteaux). Col vers 13h. Derrière, c'est raide et étroit, on descend le long de la corde (il y a une corde statique noire et jaune à demeure) jusqu'à mi hauteur, puis face à la pente pour faire les marches, skis sur le dos (Wahh que c'est lourd!). La rimaye est bouchée, c'est un problème de moins. Descente du col du Chardonnet

Ensuite, il faut prendre de l'élan pour glisser jusqu'à la fenêtre de Saleina (ce n'est pas le premier col qu'on voit). De loin, elle ne parait pas terrible, mais quand on y est, " bon sang qu'elle est raide à monter ! ".

Moi je déchausse à mi pente, Pierre-Yves continue jusqu'en haut (bravo!). Devant nous, une fille se plante dans une conversion et dégringole jusqu'en bas. Elle en était au 2/3 et elle remonte tout à pied, dégoûtée...

 

Fenêtre de Saleina

On passe un petit pont formé par une congère et nous voilà sur le plateau du Trient. Superbe !
Plateau du Trient (c'est la photo qui fait carte postale !)

Un petit avion s'entraîne à faire des atterrissages.
Il ne passe pas loin de la trace (en haut à droite) ! Impressionnant, on a l'impression qu'il nous fonce dessus.
La journée est déjà avancée, le soleil plombe, la neige est lourde, comme le sac et les jambes maintenant. On se traîne jusqu'au refuge en haut de la dernière bosse.
La cabane de Trient (accès plus à gauche)

Jour 2 : cabane de Trient - Champex - Bourg St Pierre- cabane de Valsorey (étape double)

Descente délicate le long du glacier de Trient jusqu'au col des Ecandies (neige dure, crevasses, forte pente si on trace très à droite depuis le refuge en remontant légèrement puis on pique sur le glacier pas une descente abrupte mais sympa)

Puis c'est la descente du val d'Arpette. La neige est excellente sur les premiers mètres ensuite elle devient très croûtée avec de profondes traces gelées : une horreur. Dommage.

Sur la photo : le val d'arpette quand on se retourne au milieu de la descente. Au fond le col.

Val d'Arpette

On récupère un court bout de piste jusqu'à Champex et on attend 2h le bus pour Bourg St Pierre à côté de la Poste. Rq : il y a une supérette pour acheter de l'eau par exemple.

La liaison en bus est sympa, on est 7 à peine dont 4 skieurs de haute route (nous + un couple de tcheks avec qui on a sympathisé – si vous lisez ces pages, faites nous signe !-)

On redémarre vers 12h de Bourg St Pierre pour une montée sous le soleil jusqu'au refuge de Valsorey (qu'on atteint à 18h, avec le couché du soleil... il était temps!). L'étape a donc été longue, mais sinon, cela fait vraiment trop court...alors il faut choisir ; d'autant que d'après la météo une dégradation du temps était prévue et on avait intérêt à gagner un jour.

Jour 3 : cabane de Valsorey - cabane de Chanrion

La montée derrière la cabane de Valsorey vers le plateau du couloir est raide (>45°).
(on voit le col sur la photo mais on n'imagine pas encore la pente)
On déchausse à mi pente environ. Skis sur le dos, on continue en crampons piolets. Il y a des passages verglacés et un faux pas peut faire descendre jusqu'en bas du glacier si laborieusement monté la veille...
Sur le pas de la porte de la cabane de Valsorey avec vue sur le col
(Là on voit mieux la pente, en regardant les genoux de Lenka)
Les gars devant nous, ou plutôt au dessus, assez peu délicats, et entêtés à garder les skis aux pieds le plus longtemps possible, nous canardent sans discontinuer (cailloux, glace, neige en plaque ou en boulette, on voit même filer 2 couteaux dans la pente...et il y en a un qui ramasse une sérieuse engueulade de son chef de course. Non mais !).
Lenka Kolarova dans la pente de Valsorey. le coin rouge en bas à droite c'est mon épaule, cliché difficile à prendre
Le glacier Durant et le col du Sonadon à gauche vus de la cabane de Chanrion
La suite est plus agréable : descente dans la cuvette derrière le grand Combin et passage du col du Sonadon. avant d'entamer une interminable et merveilleuse descente sur le glacier du Mont Durant ; Super neige, pas de traces là où on passe, pente idéale, tout ça sous un grand soleil et un ciel bleu, le bonheur.

Au fond du vallon, toilette de chat dans le torrent. Il y a du monde, on se croirait à la plage.
Au pied du glacier Durant

Puis montée tranquille mais dans la neige mouillée jusqu'à la cabane de Chanrion. Cette année il y a tellement peu de neige qu'on passe parfois sur la pelouse...

 

Malgré le peu de neige, c'est grandiose
<== Revenir à la page précédente Revenir en haut de la page Suivez le guide==>

Chamonix-Zermatt  Bienvenue | préparation du sac | Cartes et topo | Budget | Période | Retour | Carnet de route | Album photos

Accueil | Courses | Cameroun | GR20 | Maroc | Cham'Zermatt | Chili | Pyrénées | Origami | GPS | Liens | Plan du site | Nous écrire | Livre d'Or